quand zéro déchet rime avec minimalisme #1

Le 11 mai 2016, je commençais le livre Zéro Déchet de Béa Johnson et depuis ma vie a changé car je découvrais le zéro déchet.

Outre la réduction des déchets, la prise de conscience sur la consommation (vêtements, nourritures, mobiliers, jouets, etc.), c’est aussi un changement de vie. Une vie plus simple, où aller à l’essentiel devient de plus en plus important et nécessaire à mes yeux : se contenter de peu mais de qualité et apprécier chaque objet à 100%, privilégier les instants de vie et la nature.

Depuis que je suis dans ce style de vie, je ne suis plus influencée par les tendances du moment qu’on voit partout sur les réseaux sociaux, dans les magazines, etc. Aujourd’hui, je suis fière d’arriver à résister sans mal à toutes les tentations car je vois la vie autrement. Si vous avez du mal à résister, imaginez tous les impacts qu’un simple objet déco, par exemple, peut avoir sur vous et la planète : Où a-t-il été fabriqué et comment arrivera t-il jusqu’à moi, qui l’a fait, quels sont les matériaux employés et l’impact sur l’environnement et dans votre intérieur, y’a t-il des émissions de COV chez moi, comment sera t-il recyclé ensuite, où vais-je le mettre dans la maison, comment le nettoyer, en ai-je vraiment besoin, y’a-t-il une alternative… Toutes ces questions m’aident à avoir une réelle réflexion et me limite énormément dans la consommation au quotidien.

Aujourd’hui donc, je vide ! Les travaux de la maison ont été, entre autres, l’élément déclencheur. Il fallait de la place, pour que les ouvriers puissent travailler confortablement. J’ai donc commencé à désencombrer et à faire le vide (ci dessous le garage vide pour les travaux).

pose de la charpente

Voici la liste non exhaustive de ce boulot fait dans l’ensemble de la maison (oui oui, c’est du boulot sur plusieurs semaines et même plusieurs mois) :

  • J’ai sorti tous les cartons qui n’avaient pas été ouverts depuis 2 ans et j’ai tout donné ou jeté (papiers, magazines, livres, stock de produits ménagers, petits bordels indéfinissables).
  • Je me suis ensuite attaquée à la salle de bain et à tous les produits de beauté, parfums, maquillage et autres produits que je ne voulais plus utiliser depuis ma prise de conscience concernant les conséquences néfastes sur ma santé et la planète. Mais aussi, tout ce petit bazar qui traîne au fond du tiroir et qu’on ne voit même plus. Aujourd’hui, je n’ai que les basiques d’une salle de bain zéro déchet et quel bonheur au quotidien.
  • Puis, je suis passée par la cuisine et, tous les appareils qui étaient stockés depuis un bout de temps sont partis vivre une nouvelle vie dans une nouvelle maison.
  • Ensuite mes vêtements. J’ai tout sorti, tout regroupé, ce qui a fait une pile énorme au sol. J’ai gardé l’essentiel, les basiques et ceux que j’aime vraiment, et j’ai donné le reste soit presque les 3/4. Aujourd’hui, quel bonheur de ne pas se poser la question de « Je m’habille comment aujourd’hui ? » ou alors « Pffff… j’ai rien à me mettre » ou bien de ne plus voir le panier à linge qui débordait constamment. Aujourd’hui, en 2 minutes, c’est réglé et moi je gagne 10 minutes de plus dans mon lit. L’avantage, c’est aussi que mes tenues de toutes saisons tiennent dans la même armoire. Plus besoin de faire de tri pour chaque saison (et encore quelques boites en moins dans la maison).
  • J’ai ensuite fait du tri dans les jouets des enfants (il y en avait PARTOUT !). Alors là, pas facile ! Je l’ai fait en plusieurs étapes, sur plusieurs mois car j’ai trouvé ça très compliqué. Après 3 phases de gros tri, on arrivait enfin à fermer les portes des placards. J’ai aussi constaté que les enfants étaient comme plus apaisés d’en avoir moins, ils jouaient différemment. Il y a encore un peu de vide à faire, tout n’est pas parfait, et j’espère y arriver car j’aimerai s tellement que les enfants arrivent à se contenter de moins sans les priver.
  • J’ai trié et donné beaucoup de livres pour enfants. Même technique que pour les vêtements, j’ai tout mis par terre pour me rendre compte du volume global : horreur !! Quand j’ai fait le vide, quelle bouffée d’air. 🙂
  • J’ai organisé les placards du bureau : moins de câbles, moins de crayons, chaque chose à sa place dansson compartiment.
  • J’ai également fait le tri des produits ménagers : j’ai donné à des personnes qui ne voulaient pas changer leurs habitudes (c’est toujours mieux que de jeter).
  • J’ai trié les médicaments et les huiles essentielles.
  • J’ai fait un gros tri de chaussures.
  • Et aussi un tri dans toutes mes plantes vertes et boutures en tous genres et puis, tous les caches pots qui allaient avec.
  • Etc.

Le désencombrement est vraiment le point essentiel pour opter pour une vie plus simple et sans superflu. On ne garde que ce qui nous est utile et que l’on aime vraiment pour plus de sérénité au quotidien.

Les avantages de tout cela :

  • Vous ne subissez plus votre intérieur et vous passez moins de temps à ranger, nettoyer, chercher, déplacer les affaires et à leur trouver une place.
  • Plus de temps pour le partage en famille ou entre amis.
  • Faire des économies, et oui ! Avant, je cherchais des moyens de ranger et donc j’achetais un meuble, un panier, un bac. Maintenant je n’achète plus car je vide, et je peux même gagner un peu d’argent en revendant quelques objets.
  • Vivre de façon plus calme, au rythme de la nature.
  • Avoir envie de faire aussi un état des lieux de ce qui se passe dans notre tête et voir la vie tellement différemment (ce qui peut chambouler les premiers temps).
  • Retrouver le sentiment que l’énergie circule mieux dans la maison car elle est moins chargée (oui oui, je suis très énergie, feng-shui en ce moment et je l’applique de plus en plus dans mon contexte professionel… j’en reparlerai surement).

Pour moi, ce désencombrement m’a permis de vider, puis ensuite de mieux ranger afin de retrouver une meilleure sérénité au quotidien. J’ai encore beaucoup de boulot avant d’atteindre mon idéal mais j’ai déjà fait un grand pas, et j’espère que mes quelques mots vous aideront à aller davantage à l’essentiel afin de faire évoluer votre confort de vie en général.

Ce sujet me passionne, alors à bientôt pour vous en parler encore plus et notamment sur les questions du minimalisme dans nos intérieurs. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *